Guide EPI - Lunettes de protection

 Attention
Les informations reprises ci-après ont pour but de vous aider à comprendre les différents marquages et types d’EPI existants et n’engagent pas la responsabilité de Safetify. Les EPI sont une discipline complexe et il est fortement recommandé de demander conseil à des spécialistes ! 

 

Travaux nécessitant a priori le port de lunettes

Le port des lunettes est déterminé par l’analyse de risques.
L’annexe 2 de l’AR du 13/6/2005 reprend néanmoins une liste des activités qui nécessitent toujours le port de lunettes:

  • les travailleurs dont les yeux sont exposés au contact de substances exerçant sur ces organes une action irritative manifeste, telles les poussières de brai, de houille et autres particules ou vapeurs de matières caustiques;
  • les travailleurs occupés à des travaux de soudage ou de découpage des métaux au chalumeau ou à l'arc électrique;
  • les travailleurs occupés à l’examen de foyers lumineux intenses, tels que l'intérieur des fours, ou de matières portées à vive incandescence, telles que l'acier ou le verre en fusion;
  • les travailleurs occupés à des opérations comportant l'emploi de radiations infrarouges ou donnant lieu à un rayonnement calorifique intense;
  • les travailleurs occupés à des opérations comportant l'emploi de lampes à arc électrique ou d'autres sources de radiations ultraviolettes;
  • les travailleurs occupés aux travaux de meulage à sec, de taille par éclats, de piquage, de décapage ou de détartrage au marteau ou autres travaux susceptibles de donner lieu à des projections de particules vulnérantes, de métal en fusion, de liquides corrosifs, etc., pouvant atteindre les yeux;
  • les travailleurs susceptibles d’être exposés aux agents cancérigènes et mutagènes :
    • pour les activités durant lesquelles l’exposition ne peut être évitée par les mesures préventives reprises aux articles 5, 6, 8 et 9 de l’arrêté royal du 2 décembre 1993 concernant la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à des agents cancérigènes et mutagènes au travail;
    • pour les activités telles que les travaux d’entretien, de démolition, de rénovation, de transformation, pour lesquelles l’exposition à ces agents est prévisible malgré les mesures d’organisation ou de prévention collective prises;

Normes et marquage

Les lunettes de protections répondent à toute une série de normes détaillées dans le tableau ci-dessous.

Norme
EN165 Protection de l'œil individuel : vocabulaire
EN166 Protection de l'œil individuel : spécifications générales et marquage obligatoire des branches et oculaires
EN167 Protection de l'œil individuel : essais optiques
EN168 Protection de l'œil individuel : essais non optiques, tels que la résistance mécanique
EN169 Protection de l'œil individuel : soudage et techniques connexes
EN170 Protection de l'œil individuel : UV
EN171 Protection de l'œil individuel : IR
EN172 Protection de l'œil individuel : solaire pour les lieux industriels
EN172A1 Protection de l'œil individuel : solaire pour les lieux industriels amendement A1
EN172A2 Protection de l'œil individuel : solaire pour les lieux industriels amendement A2
EN175 Equipements de protection des yeux et du visage soudage et techniques connexes
EN1836 Protection de l'œil individuel : solaire + anti-rayonnement



Dans la norme EN166 figurent les différentes classes optiques définies en fonction du temps d’utilisation.

 Classe optique
 
1  Travaux continu    
2 Travaux intermittents
3      Travaux occasionnel

 

Viennent ensuite les symboles explicitant la résistance mécanique des lunettes (EN 168).

 Symbole de résistance mécanique
 
Néant solidité minimum 
S solidité renforcée
F      impact à faible énergie
B impact à moyenne énergie
A impact à haute énergie
T projection de particules à haute vitesse et haute température

 

Et ensuite les différents domaines d’utilisation.

 Domaine d'utilisation
 
Néant usage général
3 liquides
4      grosses particules de poussière
5 gaz et fines particules de poussière
8 arc électrique de court-circuit
9 métal fondus et solides chauds
K Résistance à la détérioration des surfaces par des particules fines
N Résistance à la buée
R Réflexion renforcée des infrarouges


De même que le type de filtre

Type de filtre  
2 UV
2C UV avec bonne reconaissance des couleurs
4 IR
5 & 6 Solaire

 

On retrouve enfin les différents échelons. Les numéros d’échelon définis dans la norme EN170 spécifient la transmittance des rayons UV. Ces numéros vont de 2-1,2 à 2-1,7. Les lunettes dont le numéro d’échelon est 2-1,2 laisse plus facilement passer les UV comparé à celles notées 2-1,7.

Il existe également des numéros d’échelon pour la norme EN172 (protection solaire).

  • Le numéro d’échelon 5-2 : indique un verre fumé (le plus courant).
  • Le numéro d’échelon 5.3-1 est un verre fumé beaucoup plus foncé (observation du ciel, haute montagne, surfaces neigeuses, plans d’eau et de sable, carrières de chaux et de craies).
Numéro d'échelon  Teinte
1,2 Incolore ou jaune
1,7 Incolore ou très légèrement fumé
2,5 Bronze clair
3,1 Bronze gris ou miroité



Le marquage sur des lunettes de protection se fait comme indiqué sur l’image suivante :

Clipboard02

Un doute sur le choix des lunettes ? Faites-vous conseiller !

AcheterSafetify